Réaction du CPEQ au Plan budgétaire du Québec 2020-2021

11 Mar 2020

Montréal, 11 mars 2020 – Le ministre des Finances du Québec, Monsieur Éric Girard, prononçait hier le second discours sur le budget de ce gouvernement. Le Conseil Patronal de l’Environnement du Québec (CPEQ) accueille favorablement le budget québécois de 2020-2021 et souhaite en souligner certains aspects qui apparaissent particulièrement porteurs sur le plan environnemental et sur le plan économique.

En tout premier lieu, le CPEQ tient à saluer l’indéniable virage environnemental de la politique budgétaire du gouvernement du Québec. D’emblée, au tout début de son discours sur le budget, le ministre Girard annonce l’ouverture au Québec d’un « chantier majeur pour les dix prochaines années », soit celui de l’économie verte. Cette économie verte passerait, d’après le gouvernement, par l’électrification, la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) et l’adaptation aux changements climatiques. L’objectif avoué de ce chantier majeur serait de diminuer de 29 millions de tonnes (équivalent CO2) les émissions de GES du Québec, à l’horizon 2030, de manière à atteindre la cible gouvernementale de réduction des émissions de GES de 37,5% par rapport à 1990.

Pour atteindre cette cible ambitieuse, le gouvernement semble se donner les moyens de ses ambitions et fait état de l’annonce prochaine d’une « Politique-cadre d’électrification et de lutte contre les changements climatiques ». Le CPEQ salue ces investissements importants ainsi que cette Politique-cadre. 

Dans un deuxième temps, le CPEQ tient à souligner la décision gouvernementale d’investir d’importantes sommes dans le soutien aux entreprises pour réussir la décarbonisation du secteur industriel. À ce sujet, la présidente-directrice générale du CPEQ, Mme Hélène Lauzon, mentionne : « Le budget prévoit une enveloppe de 1,3 milliard de dollars sur six ans, à même le premier plan de mise en œuvre de la Politique-cadre, pour poursuivre le programme ÉcoPerformance. Ce programme est prisé par les entreprises québécoises, puisque très performant en matière de réduction des émissions de GES. Nous saluons cet investissement gouvernemental! »

Le plan budgétaire est costaud et ne ménage pas les investissements en matière environnementale, qu’il s’agisse d’adaptation aux changements climatiques, d’électrification des transports ou d’économie verte.

Le CPEQ offre sa pleine collaboration au gouvernement pour la mise en œuvre harmonieuse de toutes les politiques publiques destinées aux entreprises et pour les annonces importantes à venir concernant l’environnement et le développement durable, tout spécialement celles ciblant le secteur industriel.

 

Créé en 1992 par des représentants des grands secteurs industriels et d’affaires du Québec, le Conseil Patronal de l’Environnement du Québec (CPEQ) constitue l’organisation parapluie qui représente le secteur d’affaires du Québec pour les questions reliées à l’environnement et au développement durable en coordonnant les objectifs de ses membres. Le CPEQ regroupe plus de 250 entreprises et 37 associations parmi les plus importantes au Québec qui génèrent plus de 300 000 emplois directs et affichent des revenus combinés de plus de 45 milliards.

Pour plus d’information : Hélène Lauzon, Présidente directrice générale du CPEQ

Téléphone : 514-393-1122

30